Facebook, où tout va à l'envers.

 

 

 

Ce texte est totalement subjectif, et a pour but de créer des discussions autour de celui-ci.



Facebook fut fondé par Mark Zuckerberg en février 2004. Mark était à ce moment là étudiant à Harvard, et Facebook était à l'origine le réseau social des membres de cette école. Ce ne fût qu'en 2006 que Facebook devint publique en France. En juillet 2010, Mark annonce que Facebook compte 500 millions d'utilisateurs actifs. Comment un douzième de la population mondiale est captivé par ce seul site? Ce site ayant pour but au départ de retrouver ses amis du lycée?



 

-> Vrais amis ?

Facebook propose le procédé simple de "demande de rajout d'amis". Il suffit de demander à une personne par le biais de Facebook son "amitié" et voila cette personne notre "ami". Une certaine concurrence se créée, une personne avec 30 amis est assez ridicule aux yeux des autres. Mais il est intéressant de voir que la plupart des amis dans les listes des gens ne sont que des personnes connues de vues, et encore. Soyons réalistes, un internaute qui aurait plus de 3000 vrais amis est peu probable. Il y a une réelle décrédibilisation du sens du mot "ami" dans ce réseau social. Un internaute ne refusera presque jamais une demande d'ami sur Facebook. Soit par curiosité, car quand on est ami, on peut connaître l'âge, le sexe, les préférences, les hobbies, le lycée fréquenté, le lieu de travail, la famille les amis, ses ambitions, bref son passé, son présent, son futur. Un seul clic permet de mettre a nue une personne inconnue. Sinon, il ne refusera pas tout simplement pour avoir un ami de plus dans cette liste que tout le monde s'empresse de faire grossir. Un réel mouvement d'espionnage grandit de nos jours, des cadres, CPE, principales, parents vont jusqu'à aller sur Facebook pour connaître et/ou surveiller une personne. Un élève dans un collège environnant mon domicile a été inculpé d'une amende pour insultes au CPE du collège en question sur Facebook. Seuls, à part si modifications des paramètres, les amis peuvent regarder les informations de la personne. C'est donc un "ami" de ce collégien qui a observer ces insultes et l'a accusé ( ci ce n'était pas le CPE lui même qui avait constaté ces insultes). On ne peut pas définir cette personne comme un véritable ami au sens propre du terme. Facebook a donc la (fâcheuse dans ce cas là) de relier des gens qui ne se connaissent pas forcément et qui ne le feront peut-être jamais, mais qui peuvent parfois connaître tout de la vie de l'autre sans jamais lui avoir parlé, virtuellement ou réellement.



-> La mort de MSN

Windows live Messenger est un logiciel de discussion instantanée totalement gratuit créé en 1999 par Microsoft. Dès les années 2008, c'est la fin du logiciel communément appelé MSN. Facebook prend la relève, car Facebook aussi contient une discussion instantanée, une version miniature de MSN, implantée dans la page même de votre profil, mais là n'est pas la révolution de Facebook. Le "mur à mur" permet aux gens de dialoguer entre eux aux yeux de tous. C'est simple comme tout, on va sur le mur d'une personne, et prenons un exemple : X écrit sur le mur de Y : "Coucou, ça va?" et Y va donc répondre sur le mur de X : "Ouais et toi?" et cela aux yeux de tous. Et cela est important sur Facebook, car le but sur ce réseau social, c'est de montrer sa puissance, montrer qu'on a des "amis" aux autres. X aurait très bien pu poser cette question totalement sensée par message invisible, dis privé sur Facebook, mais X est une personne très sensée et voudra montrer après cette approche que sa vie est intéressante et par exemple décriera à Y sa journée qui a l'air tout à fait passionnante à tout le monde : "Trop bonne aprèm avec toi Y! C'était vraiment génial avec l'ékip!". Je caricature bien sur dans ce cas là, car cela dépend des caractères. Une personne au semblant déprimé mettra des messages sur son mur dépressif, pour inspirer un sentiment de pitié, de douleur, une personne au semblant musicale mettra une musique qui pourrait convenir au maximum de gens. Bien sur cela ne s'applique pas pour tous, certain, créateurs de leur musique ou juste choqués par quelque chose ont de "bonnes" raisons de partager quelques choses à des personnes, mais en règle générale, Facebook est dirigé par le semblant, la tromperie.



-> "J'aime" pas que ça.

Chaque fait effectué par un internaute est connu de tous et peut-être commenté, jugé par les autres. Il s'agit d'un bouton "J'aime" en dessous de l'action et si vous cliquez dessus, Facebook affiche : "VOTRE NOM aime ça". Tout est là encore une question de popularité du semblant. A quoi ça sert de mettre un message si personne ne le regarde? Il en est de même de certaines photos. Des hommes comme des femmes mettent leurs "créations" photographiques pour voir en fin de compte si les gens la/le trouvent belle/beau ou pas. Il existe d'ailleurs un "Miss/Mister Facebook" où les concurrents gagnants sont ceux qui ont le plus de clics sur le bouton "J'aime" à la fin. Facebook, pour augmenter cette présence des "J'aime", a, au cours de l'année 2010, inventé la fonction de "J'aime" un commentaire de quelqu'un. Bien évidemment, il n'y a pas de "Je n'aime pas" car les hommes n'aiment que lorsqu'on les aime.



-> Applicabook.

L'internaute peut choisir ses applications à sa guise, les positionner sur son mur à sa volonté, cacher certaines qui ne lui plaisent pas, car, et oui, avoir un génie qui vous dit que vous avez 53 de Q.I. c'est pas forcément bon pour votre image. Et ce qui révolutionne aussi le genre, c'est la création des vos propres applications. Comme des tests de personnalités, des tours de voyances aléatoires etc. Tout le monde veut savoir si les gens nous connaissent bien, ou si tu es un inconnu à leurs yeux. Alors tu crées ton test, et tu regardes les résultats de tes "amis" jugeant ce test plus que tout autres choses. C'est ainsi, avec cette constante envie de savoir ce que les gens pensent de nous que sont apparues les applications qui vendent des secrets. Le principe est simple, un logiciel vous interroge sur telle ou telle personne, si vous l'embrasseriez, si vous pensez que celle-ci n'a pas encore baisé, si vous lui faites confiance, vous vendez ainsi vos réponses contre de "l'argent" qui vous permettra ensuite de voir les réponses de vos "amis" sur des questions du même type vous concernant. Ainsi chacun connait les pensées des gens sans vraiment avoir a leur demander. Car il y à toujours cette peur de mal faire, de demander, la peur de l'instantanée. Facebook est un prétexte pour demander aux gens ce qu'il souhaiteraient en fin de compte le plus entendre



-> En couple avec Facebook.

Dans les paramètres de votre compte, vous pouvez choisir votre type de relation : En couple, célibataire, marié, veuf... Et notamment le magnifique : "En couple mais c'est compliqué". Et celui-ci est pondérant chez les humains. Imaginez vous un couple s'étant disputé et la femme rentre sur Facebook et met "en couple mais c'est compliqué". Pour quelles raisons? Ajouter des problèmes à leur couple car l'homme va se poser des questions? Afficher aux yeux de tous la pauvre situation de cette fille? Les gens accordent beaucoup de signification aux types de relations sur Facebook. Pourquoi deux personnes qui "s'aiment" devraient afficher et montrer aux gens qu'ils sont en couple? Pour qu'on leur porte de l'intérêt. Et si d'un coup un des deux membres du couple enlève son statut relationnel, cela signifiera-t-il la fin de leur couple? L'importance de Facebook est telle qu'elle influe sur la "vraie vie" des gens. Leur vie virtuelle leur créée une autre personnalité. Ce phénomène se retrouve chez les joueurs de MMORPG le plus souvent. Le principe est le même, on incarne un personnage nous reflétant, on peut communiquer avec une guilde ( groupe de personnes ), parler en communauté, votre but étant en définitive de le faire progresser. Facebook a le même principe, vous incarnez "VOTRE NOM" que vous guiderez tout au long de votre vie sur Facebook, vous essayerez de lui faire grandir sa liste d'amis, sa liste de photos, faire un beau mur, être le premier dans certaines applications, avoir ce tel respect que tout le monde veut vous avoir en ami. Car les hommes aime la puissance, le pouvoir.



-> Addict à Facebook?

Facebook créé un monde qui éjecte un peu les contraintes morales de la "vraie vie". En temps normal, on ne demanderait surement pas à quelqu'un ses photos pour mieux le connaître. Sur Facebook, on oublie les limites, on parle de sexe, drogues, notre esprit est sans mur de morale et ainsi se perverti. On veut toujours regarder plus de photos d'une personne que l'on apprécie fortement, les analyser pour comprendre cette personne. Facebook est devenu un besoin vital chez les gens, nombreux sont les gens qui visitent quotidiennement le site ( comme dit précédemment 500 millions de personnes actives ). Il est intéressant de voir que même dans le cas où des gens sont en compagnie d'autres, ils vont tout de même sur Facebook, voir si on a commenter leurs statuts, photos ou commentaires. Ce désir est provoqué par un manque de cette sensation de liberté et de voyeurisme, et fait monter la dopamine dans le système nerveux de la personne et celle-ci est soulagée, heureuse. C'est assez drôle maintenant que certaines personnes se moquent des dits "no-life" car addict à un "vrai" jeux-vidéo lorsqu'ils sont constamment sur Facebook, en cours, au travail, dans le bus, à table, chez eux.

 

 

Facebook est aujourd'hui devenue une arme, puissante. La vision du personnage fictif Big Brother de Orwell se fait de plus en plus ressentir. Vous êtes connus, on vous observe. N'oubliez pas quand même que Facebook concerve vos données à jamais, au cas où comme il le dirait, vous vouliez revenir sur le réseau. Mais comme internet, le téléphone portable, le couteau, cela devient une arme dans les mains d'un criminel. Son usage comme simple vrai moyen de rester en contact avec ses amis n'a aucune raison de se voir critiquée.

facebook revolution

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×